Voyage dans le temps

Voyage dans le temps

 

Il serait vain, semble-t-il, d’envisager l’avenir sans être nourri du passé, et à bien y regarder aujourd’hui, il apparaît que la connaissance des événements antérieurs, qu’ils soient de la veille ou vieux de vingt ans, est indispensable pour comprendre le présent et préparer le futur. De ce fait, à l’heure actuelle, ne voir dans le passé qu’une simple coquille vide sans y déceler l’essentiel, c’est ne rien pouvoir déchiffrer du présent et encore moins appréhender l’avenir : la vie humaine ne peut décemment pas s’épanouir dans ces conditions. L’avenir n’est pas demain mais bien maintenant, dans le souffle du passé et dans le vent du présent.

Au fil des années, j’ai constaté un dérèglement du Temps. Ainsi, pour de plus en plus d’individus, l’horloge de l’Histoire ne s’égrène plus en années, décennies ou siècles, ses étalons de toujours : seul l’instant présent compte, faisant table rase à la fois du passé comme du futur. Selon eux, le passé appartient aux livres d’Histoire, il ne faut plus vivre que pour soi, sans penser aux conséquences de nos actes ; les aiguilles du Temps, devenues folles par ce mode de réflexion à la fois désordonné et inconscient, semblent ne plus savoir où donner de la tête…

Je suis loin de me prétendre philosophe mais chaque jour, j’observe notre société et les individus qui la composent. L’homme ordinaire que je suis a, comme tout un chacun, franchi une à une les étapes de son existence avec ses souffrances et ses joies. Cependant, en chemin, je n’ai jamais cessé d’étudier les mutations autour de moi, en tentant, avec une volonté farouche, de conserver ma liberté et une connaissance de mon passé ainsi que de celui de notre monde, sources de bien des richesses. Prendre le temps de se plonger dans le passé pour y revivre des faits tant négatifs que positifs afin d’y puiser le savoir et une certaine forme de sage lucidité, c’est enrichir son présent pour mieux construire son futur. Dès lors, écartons de notre existence toutes les personnes qui ne vivent que pour elles-mêmes, avec leur pessimisme et leurs critiques négatives ; il ne sert à rien de s’encombrer de ce genre d’individus, sauf si on veut un jour devenir comme eux… et oublier d’exister. Toutes les fleurs de demain sont les semences d’aujourd’hui enfuient dans le terreau d’hier.

                            Artibano Benedetto

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *